30 novembre 2009
Nouveau record pour le LHC

Genève, le 30 novembre 2009. Le LHC est aujourd’hui l’accélérateur le plus puissant du monde en accélérant ses deux faisceaux jusqu’à une énergie de 1,18 TeV très tôt ce matin. Le précédent record mondial était détenu par le Tevatron à Fermilab (Chicago) à 0,98 TeV depuis 2001. C’est une étape importante dans la perspective des premiers résultats de physique au LHC, attendus en 2010.

Ce record survient juste dix jours après le redémarrage du LHC ce qui montre l’excellente performance de la machine. Les premiers faisceaux avaient été injectés dans le LHC le 20 novembre dernier. Dans les jours qui avient suivi, les opérateurs avaient fait tourner alternativement des faisceaux dans l’anneau dans les deux sens de circulation, à l’énergie d’injection de 450 GeV. La durée de vie du faisceau avait été portée progressivement à dix heures. Lundi 23 novembre, deux faisceaux avaient circulé simultanément dans les deux sens pour la première fois et les quatre expériences du LHC : Alice, Atlas, CMS et LHCb ont enregistré leurs premières collisions à 450 GeV.

La prouesse de la nuit dernière confirme une fois de plus que le LHC se rapproche pas à pas de l’objectif des premiers résultats de physique début 2010. Le record mondial d’énergie a été battu pour la première fois hier soir, lorsque le faisceau 1, injecté à 450 GeV, a atteint 1050 GeV (1,05 TeV) à 21 h 48, ce dimanche 29 novembre. Trois heures plus tard, les deux faisceaux du LHC ont atteint l’énergie de 1,18 TeV, à 0 h 44, le 30 novembre.

La suite du programme consistera en une courte phase de mise en service en vue de l’accroissement de l’intensité des faisceaux avant de fournir une bonne quantité de données de collision aux détecteurs du LHC avant Noël. Pour l’instant, la mise en service s’est effectuée avec un faisceau pilote de faible intensité. L’augmentation de l’intensité est nécessaire pour fournir un taux de collisions proton-proton significatif. Le programme en cours cherche à s’assurer que ces hautes intensités peuvent être traitées en sécurité et cherche à garantir aux expériences du LHC des conditions stables pendant les collisions. Le Cern estime que cette phase prendra environ une semaine, après quoi les équipes du LHC procéderont à des collisions de faisceaux à des fins d’étalonnage jusqu’à la fin de l’année.

Les premiers résultats de physique du LHC sont prévus pour le premier trimestre 2010, à une énergie de collision de 7 TeV (3,5 TeV par faisceau).

Restez connectés

Suivez les avancées du LHC sur twitter à http://twitter.com/cern_fr.
Vous trouverez des photos, des vidéos (notamment pour les événements de cette nuit) et les dernières informations à l’adresse http://press.web.cern.ch/press/lhc-first-physics/ et sur la page dédiée de ce site : http://lhc-france.fr/collisions.

style="text-decoration:none;"
onmouseover="return addthis_open(this, '', '[URL]', '[TITLE]');"
onmouseout="addthis_close();"
onclick="return addthis_sendto();"><img
src="http://s7.addthis.com/static/btn/sm-plus.gif"
width="16" height="16" border="0" alt="Share" /> Partager cette page

pour en savoir +
Plan du site  |   Contacts  |  Mentions Légales  |  Crédits  |  Accessibilité  |  Flux RSS