19 septembre 2008
1er bilan une semaine après

Après un démarrage spectaculaire le 10 septembre dernier, le LHC a connu une semaine mitigée. Tout est maintenant rentré dans l’ordre et la machine se prépare pour les premières collisions

Les ingénieurs ont réussi le 10 septembre a faire tourner des faisceaux dans les deux sens de l’anneau du LHC avec une grande facilité. Le succès a continué pendant la nuit, avec la réalisation de plusieurs centaines
de tours.

La prochaine étape du démarrage consiste à faire fonctionner le système radio-fréquence qui maintient le faisceau sous forme de paquet de protons et qui servira au final à accélérer les faisceaux jusqu’à une énergie de 7 TeV. Ce système permet de "ramasser" le faisceau en accélérant les particules les plus lentes et en ralentissant les plus rapides, de façon à ce qu’il ne reste plus que des fins paquets de 11 cm de long. Sans ce système, le faisceau se dissipe rapidement et ne peut pas être utilisé pour la science.

Jeudi 11 septembre, le faisceau anti-horaire a été ainsi "ramassé" et a circulé pendant plus d’une demi-heure avant d’avoir été extrait du LHC. La prochaine étape consiste à répéter ce processus pour le faisceau horaire, ce qui devrait être fait très vite.

Entre les deux tests, il a fallu remettre à froid la machine qui s’était très peu échauffée à cause d’une panne d’un transformateur de courant. Ce transformateur a été changé pendant le week-end du 13-14 septembre.
Pendant cette réparation, on a pu garder les deux secteurs concernés à un température très stable d’environ 4,5 kelvins (-268,7°C).

Le LHC est quasiment prêt pour les premières collisions, c’est une question de semaines maintenant.

pour en savoir +
Plan du site  |   Contacts  |  Mentions Légales  |  Crédits  |  Accessibilité  |  Flux RSS