31 juillet 2015
Après le LHC : le CNRS et le CEA préparent l’avenir du Cern

Alors que le Grand collisionneur de hadrons (LHC) vient de démarrer sa deuxième phase d’exploitation, un consortium piloté par le Cern commence à travailler à l’étape d’après. Le projet European Circular Energy-Frontier Collider (EuroCirCol), financé par la Commission européenne, vise à identifier les efforts à fournir en vue de la construction d’un « Futur Collisionneur Circulaire » (FCC) quatre fois plus grand et presque huit fois plus puissant que le LHC d’aujourd’hui. Le FCC sera capable d’explorer la physique des particules au-delà du modèle standard à des énergies encore jamais atteintes.

Le monde de la physique des particules est en pleine effervescence depuis quelques mois. En avril 2015, le LHC redémarrait après deux ans d’arrêt pour maintenance. Début juin, les physiciens réussissaient l’exploit de faire entrer les protons en collision à l’énergie record de 13 TeV. Au même moment, des physiciens et ingénieurs du CNRS, du CEA et de plusieurs autres organismes de recherche européens lançaient le projet EuroCirCol, première étape en vue de la construction d’un collisionneur de hadrons nouvelle génération, avec 100 km de circonférence et capable de produire des collisions à 100 TeV.

Financé sur quatre ans par la Commission européenne, le projet EuroCirCol doit produire une proposition technique de ce que pourrait être le Futur Collisionneur Circulaire du Cern. Le travail des équipes du CNRS et du CEA porte plus spécifiquement sur l’étude du cœur de l’accélérateur : le design des arcs, des aimants et des régions expérimentales, le système de collimation et le système à vide pour les faisceaux.

FCC est un projet de longue haleine qui devrait voir le jour vers 2040. EuroCirCol n’est donc que la première étape d’une nouvelle aventure qui passionnera chercheurs, ingénieurs et techniciens intéressés par le monde des particules.

Localisation du FCC par rapport au LHC :

Il passerait sous le lac Léman et contournerait le massif du Salève entre Suisse, Ain et Haute Savoie.

© 2014 CERN

Contacts chercheurs :

Jean-Luc Biarrotte (IPNO) biarrott@ipno.in2p3.fr - 01 69 15 79 30
Philip Bambade (LAL), bambade@lal.in2p3.fr - 01 64 46 83 70
Roy Aleksan, (Irfu/CEA), roy.aleksan@cea.fr – 01 69 08 33 47

pour en savoir +
Plan du site  |   Contacts  |  Mentions Légales  |  Crédits  |  Accessibilité  |  Flux RSS